skip to Main Content

Prix de remplacement d’une fenêtre

Prix De Remplacement D’une Fenêtre

Le remplacement d’une fenêtre implique des travaux dont les coûts peuvent s’avérer élevés. Globalement en rénovation, le remplacement de la fenêtre commence par la mise en place d’un encadrement neuf. Pour une fenêtre, il faudra prévoir deux à trois heures de main-d’œuvre. Quant au prix du remplacement, il est en fonction du matériau, des dimensions de la fenêtre, et d’autres facteurs.

Quel matériau choisir pour la nouvelle fenêtre à installer ?

Aluminium, PVC ou bois ? A vous de choisir le matériau qui répond au mieux à vos attentes. Toutefois, il faut savoir que chaque matériau détient ses atouts et ses inconvénients. Le bois est en même temps un matériau et fonctionnel. Son petit plus est qu’il offre aussi un excellent niveau d’isolation. Ce matériau est très utilisé pour la rénovation d’habitations de caractère, en particulier dans le cas où les fenêtres doivent être réalisées sur mesure.

Quant au PVC, il s’agit sans doute du meilleur isolant et de plus il coûte moins cher. Proposé à ce jour sous un nouveau design en étant combiné avec la fibre de verre, la fenêtre en PVC présente alors des profilés affinés ce qui contribue à l’amélioration du clair de vitrage à 15 %. (cf: prix remplacement fenêtre) Quant à l’aluminium, qui est moins isolant en dépit des efforts techniques effectués, propose une structure raffinée et est dotée de vitrage nouvelle génération. Ce matériau est très souvent associé au bois, ce qui permet alors de créer une structure mixte, en bois à l’intérieur et en aluminium à l’extérieur, dont les performances sont démultipliées.

Le coût du remplacement de la fenêtre

Le remplacement d’une fenêtre inclut le coût de la fenêtre, celui de la pose ainsi que de la dépose. Les prix cités ci-dessous sont valables pour le remplacement de fenêtres composées de deux vantaux avec ouverture à la française et aux dimensions standard, vitrage 4.16.4. Pour le remplacement d’une fenêtre en aluminium, en PVC, en bois ou en bois-aluminiums,  il faudra prévoir entre 465 euros et 1205 euros TTC.

Le remplacement d’une fenêtre en PVC coûte en moyenne 465 euros  tandis que celui d’une fenêtre en bois s’élève en moyenne à 535 euros. Quant au prix du remplacement d’une fenêtre en aluminium, il équivaut en moyenne à 680 euros. Enfin, pour le remplacement d’une fenêtre en bois-aluminium, prévoyez en moyenne 1205 euros TTC.

Aussi, d’après l’Agence Nationale de l’Habitat ou l’ANAH, si vous envisagez de remplacer huit à neuf fenêtres dans une demeure d’une superficie de 100 m² située en région parisienne, le coût des travaux s’élèverait en moyenne entre 6000 euros et 8000 euros, cela reviendrait à une économie annuelle de près de 1701 euros pour une demeure bénéficiant du chauffage au gaz, 2521 euros pour une habitation dont le chauffage est alimenté au fioul et 2234 euros pour un logement chauffé à l’électricité.

Des labels recommandés pour les fenêtres

Plusieurs labels permettent d’attester de la qualité des menuiseries. Parmi ceux-ci, le sigle « CE » est obligatoire dans le continent européen. La norme NF n’est pas obligatoire même si elle certifie la sécurité et la qualité et la sécurité des menuiseries. Mais elle s’avère tout de même nécessaire. Pour la fenêtre, un label « CSTBat » témoigne de la qualité de conception des menuiseries durant dix ans Pour le professionnel, une certification « Qualibat » présente certains avantages.

Prix de remplacement d’un vitrage : bons à savoir

Si vous avez choisi de remplacer votre vitrage à l’identique, assurez-vous en premier lieu du bon état du châssis de votre fenêtre. Cependant, un vitre cassé peut être une bonne occasion de vous tourner vers un vitrage plus performant. Cela peut vous avantager non seulement sur le côté thermique et acoustique, mais aussi sécuritaire. Actuellement,  il existe en effet des dispositifs anti effraction comme les vitrages feuilletés retardeur d’effraction, des fiches anti dégondage de l’ouvrant  ou tout simplement des menuiseries renforcées. De tels équipements sont estampillés du label A2P.

Toutefois, ils peuvent peser un peu plus lourd qu’un simple vitrage. Aussi, vérifiez également que l’état général de votre fenêtre pourrait se prêter à l’installation de ces types de vitrages. Prêtez particulièrement attention à l’ouvrant pour vous assurer qu’il puisse supporter le poids d’un vitrage à isolation renforcé. Les VIR sont en effet beaucoup plus épais, donc plus lourds. D’autre part, un châssis déformé ou ayant perdu en étanchéité en l’occurrence pourrait ruiner tous les efforts techniques mis en oeuvre pour un confort thermo-acoustique.

Quelques astuces pour adapter le cadrage existant au nouveau vitrage

Pour pouvoir loger les VIR dans le cadrage existant, il est possible d’adapter la prise en feuillure. Mais en principe, seules les fenêtres en bois se prêtent à ce type de modification. On peut alors augmenter la profondeur de la feuillure en la creusant ou en déplaçant les parcloses sur l’ouvrant. Si vous éprouvez des difficultés à mettre en place ces premiers cas de figure, l’autre alternative est aussi de poser en fond de feuillure un cadre en alu ou en plastique. Cette technique permet au châssis d’accueillir le nouveau vitrage sans trop de contrainte. Le seul bémol est qu’elle a un peu tendance à amoindrir l’entrée de lumière.

Globalement, l’épaisseur initiale du vitrage peut être conservée avec l’installation d’un vitrage feuilleté ou autonettoyant. Au pire, elle sera imperceptiblement supérieure. Ce qui vous laisse la possibilité de les adopter pour vos fenêtres, quelles que soient vos menuiseries ( en alu, PVC ou mixtes). Néanmoins, il convient de souligner que les menuiseries existantes autres que le bois se prêtent moins à l’installation d’un nouveau vitrage à isolation renforcée à cause de son épaisseur. Dans ce cas, si vous en avez la possibilité, le mieux est aussi de changer de menuiseries ou de cadrages.

Prix de remplacement d’une fenêtre : n’oubliez pas le prix de l’installation !

Les tarifs susmentionnés vous ont probablement donné une idée précise sur le budget que vous devez prévoir pour le remplacement de vos fenêtres. Pour vous éviter les mauvaises surprises, pensez toujours à inclure le prix de la pose ou de dépose des fenêtres dans votre budget final. Effectivement, on a souvent tendance à oublier ce détail important pour se retrouver au final avec plus de dépenses que prévue. Par ailleurs, le prix d’installation varie beaucoup d’un professionnel à un autre. Ces derniers chiffrent leur prestation selon la complexité des travaux, ainsi que le type de construction (en rénovation ou en construction).

Nous soulignons encore que de la qualité de la pose va dépendre la performance de la nouvelle installation. Seul un professionnel est en mesure de l’apporter. Il s’assurera de l’étanchéité à l’air et à l’humidité de vos nouvelles fenêtres afin de ne pas réduire à néant les efforts sur le vitrage ou la menuiserie. En prime, ses prestations (pour l’achat du matériel et la main d’oeuvre) peut vous faire bénéficier d’une réduction de TVA de 5,5 %. Par ailleurs, n’oubliez pas qu’il y va des potentielles économies d’énergie que vous pourrez réaliser sur le long terme, mais surtout de votre confort pour toute l’année. 

source travaux

Back To Top