skip to Main Content

Aides et crédits d’impôt pour les chaudières

Aides Et Crédits D’impôt Pour Les Chaudières

A ce jour, les particuliers peuvent avoir accès à des aides et crédits d’impôt sur leur chaudière. Désormais plus performantes et plus complexes, le prix de ces machines a considérablement augmenté. Par chance, l’acquisition de certains modèles de chaudières permet de bénéficier du crédit d’impôt développement durable sous certaines conditions. 

Le crédit d’impôt, c’est quoi ?

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE est une subvention mise en place par l’Etat en septembre 2014. Cette aide financière a pour vocation d’encourager les ménages à optimiser la performance énergétique de leur demeure. Dans cette même ligne d’idée figurent les aides de l’ANAH et de l’Eco-Ptz. Le CITE permet ainsi aux foyers désirant opérer des travaux de rénovation énergétique d’obtenir une réduction plus ou moins significative sur leur facture. Ce dispositif fiscal facilite de ce fait l’installation d’une chaudière comme mode de chauffage. Le retour sur investissement est appréciable à terme. En effet, en optant pour un appareil plus performant, un ménage peut réaliser des économies tangibles sur le long terme.  

La démarche à suivre pour bénéficier du crédit d’impôt sur sa chaudière

Une fois assuré que votre chaudière est éligible au crédit d’impôt, renseignez-vous sur les démarches à suivre pour en bénéficier. Il faut savoir que seul le matériel est en droit de bénéficier de cette subvention. Par conséquent, veillez à bien différencier le prix de l’appareil du coût de la main d’oeuvre. Seul le montant de l’équipement a besoin d’être déclaré. Attendez l’année suivante pour déclarer votre chaudière dans votre avis d’imposition. Faites-le idéalement entre les mois d’avril à juin selon votre département et votre mode de déclaration.

La réglementation pour la chaudière à condensation

La chaudière à condensation constitue indéniablement un moyen de chauffage rentable. L’intérêt de ce modèle tient à son mode de fonctionnement basé sur la récupération et l’optimisation de la chaleur. La machine détient un fort rendement qui permet des économies d’énergie non négligeables. Celle-ci bénéficie par ailleurs du crédit d’impôt.
Pour ce type de chaudière, le taux du crédit d’impôt se chiffre à 25 %. Une majoration à 40% est possible à certaines conditions. Il faut en outre que la chaudière se trouve dans une habitation construite avant le 1er janvier 1977. De plus, sa pose doit être antérieure au 31 décembre de la seconde année suivant celle de l’acquisition de l’habitation. Par ailleurs, un crédit d’impôt au taux de 25 % est accessible pour les frais déboursés entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2009. A noter que le crédit d’impôt au taux de 40 % concerne les dépenses engagées entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2009.

Le crédit d’impôt applicable sur la chaudière à basse température

La chaudière à basse température compte parmi la nouvelle génération de chaudières offrant un coefficient de performance thermique intéressant. Son plus gros avantage est d’apporter une atmosphère thermique des plus plaisantes tout en dépensant très peu d’énergie. Elle jouit également du crédit d’impôt. Pour ce type de modèle, le taux de crédit d’impôt est de 15 %. Il concerne essentiellement les dépenses réalisées entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2009.

Les aides sur l’achat de la chaudière à bois déchiqueté

La pose d’une chaudière à bois déchiqueté est éligible à un crédit d’impôt au taux de 15 % du prix ou 23 % de la valeur du matériel. Ce crédit est valable pour les résidences principales de plus de 2 ans. Il est également accessible aux propriétaires résidents, aux bailleurs, aux locataires et aux occupants à titre gracieux.
Outre le crédit d’impôt, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat peut également céder une aide sous certaines conditions. Pour bénéficier de ces subventions, la mise en place de la chaudière doit notamment être effectuée par un professionnel « Qualisol ». Pour être valide, le particulier doit avoir eu recours à un ensemble d’ouvrages. La somme affectée à l’aide dépend des travaux à entreprendre, de la zone de résidence ainsi que des conditions de ressources. (cf: credit d impot chaudiere)

source travaux

Back To Top