Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Réclamez votre devis détaillé en quelques clics.

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Chauffage

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

 

Le chauffage central assure le confort thermique d'une habitation

Le prix affecté au chauffage central est assurément proportionnel au confort et à la convivialité d’une habitation. Pourtant méconnu, son importance est capitale dans la mesure où il fournit la chaleur de l’ensemble de la maison. Suivez le guide pour connaître les coûts d’installation de ce genre de dispositif.

Les critères de choix d’un chauffage

Avant d’installer votre chauffage central, prenez connaissance des divers critères à considérer afin d’optimiser votre décision d’achat. Dès lors, sachez que le prix de votre matériel dépendra de la nature de la source d’énergie qui servira à alimenter l’appareil. Prêtez ensuite attention au choix des diffuseurs qui auront pour rôle de répandre la chaleur. Vous pouvez ainsi opter pour un chauffage au sol, des radiateurs ou encore un plafond chauffant. Il faut toutefois qu’il y ait une réelle adéquation entre ces deux paramètres. En effet, un radiateur ou un chauffage au sol complètent efficacement l’action d’un chauffage au gaz, d’une pompe à chaleur et d’un chauffage électrique.

 

Les paramètres influant sur le prix d’installation d’un chauffage

Si vous pensez acquérir un nouveau système de chauffage, il faut savoir que le coût de l’installation dépend d’un certain nombre de paramètres. C’est un investissement plus ou moins conséquent qui varie selon le niveau de gamme des équipements et de la source d’énergie utilisée. L’ampleur des travaux engagés peut également peser lourd sur la facture.

 

La source d’énergie et le type de chauffage

De manière générale, les dépenses pour un système de chauffage varient en fonction du type de chauffage et de la source d’énergie du matériel. Si vous habitez un immeuble, les frais de chauffage collectif sont habituellement divisés. Ce dispositif permet de mutualiser les coûts de maintenance et d’investissement. Comme la chaufferie se trouve au sous-sol, le gain de place est très appréciable. A l’inverse, le chauffage individuel suppose que vous pouvez choisir votre source d’énergie. Si vous décidez ainsi de vous chauffer au bois ou au fioul, il vous faudra penser au choix du fournisseur. Cette mesure vous permet de ce fait, de maîtriser votre consommation même si les coûts d’entretien restent relativement élevés. Pour alléger le montant du devis, pensez à souscrire au crédit d’impôt de transition énergétique. Cette subvention permet de financer à un certain taux le coût des rénovations.

 

La puissance du système de chauffage

Pour apporter le confort idéal à une habitation, il est impératif que le chauffage soit adapté à chaque pièce. La puissance du matériel doit donc être prise en compte pour un rendement parfait. Si vous optez pour un modèle trop puissant, il y a un risque de surchauffe et de surconsommation. De manière générale, il est recommandé de privilégier une puissance de 70 à 100 W par m2. L’idéal néanmoins serait de considérer à la fois le volume de la pièce à chauffer, la température recherchée ainsi que la fréquence d’utilisation de la pièce. Sachez cependant qu’il existe des logiciels permettant de définir ce paramètre en utilisant des données spécifiques.

 

Guide des prix du chauffage

Selon les estimations de l’Agence Nationale de l’Habitat, les coûts de l’installation d’un système de chauffage comprennent la pose du matériel et le prix des fournitures. Un chauffage au gaz requiert ainsi un investissement entre 8 000 à 10 000 euros. Sur ce montant, 4 500 euros de frais sont alloués aux équipements d’une chaudière murale combinée à 7 radiateurs en acier. Pour un dispositif électrique, comptez entre 4 000 et 5 000 euros tout compris. Dans ce cas de figure, près de 1 600 euros serviront à acheter des convecteurs et un chauffe-eau d’une capacité de 200 L. En fonction de l’installation, des coûts supplémentaires peuvent entrer en jeu. Des panneaux rayonnants à accumulation par exemple, vous coûteront un peu moins de 900 euros.

 

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Pinterest