skip to Main Content

Combien coûte une chaudière neuve ?

Combien Coûte Une Chaudière Neuve ?

Le coût d’une chaudière neuve dépend de plusieurs critères. Parmi elles, la puissance du dispositif, sa taille, la technologie ou encore l’énergie employées. Fioul, bois ou gaz, basse température ou à condensation, eau chaude sanitaire ou non, le choix est en réalité très large, d’où le prix varié. En effet, il est difficile de s’appuyer sur un tarif fixe et de donner une moyenne de prix.

Le fonctionnement d’une chaudière 

Avant de choisir un modèle quelconque de chaudière neuve, encore faut-il en comprendre le fonctionnement. De manière générale, le principe de l’appareil repose sur un combustible permettant de produire de la chaleur afin de chauffer de l’eau. Parmi les principaux combustibles, il faudra retenir le gaz, l’électricité, le bois ou encore le fioul. A la place du combustible, il est également possible de trouver un liquide colporteur qui, arrivé à bonne température, circule dans les conduits. En parvenant aux appareils de chauffe, il sert à réchauffer l’appartement et à produire l’eau chaude sanitaire.

Le prix de la chaudière neuve : plusieurs paramètres entrant en ligne de compte

Le prix d’achat d’une chaudière neuve dépend des modèles, des performances et des marques. De plus, le choix du modèle et des capacités requises dépendent de la région d’installation du dispositif.
Quoi qu’il en soit, les petits modèles de chaudières fioul et gaz sont accessibles dès 1200 euros jusqu’à 1500 euros HT. Quant aux chaudières à condensation fonctionnant au fioul ou au gaz, le prix est compris entre 2500 et 3000 euros HT. Pour les chaudières à bois haute performance, le prix d’achat varie de 6000 à 10000 euros.

Choisir sa chaudière en fonction du prix et du dispositif de combustion

Vous avez à votre disposition quatre alternatives de systèmes de combustion : le GPL, le bois, le gaz de ville ou encore le fioul. Le prix de la chaudière varie en fonction du combustible. Choisissez le plus adapté en prenant compte de la région où vous habitez et de vos besoins en termes de chauffage. Outre l’aspect pécuniaire, le ravitaillement en combustible doit également être considéré sur le plan pratique. Si vous optez pour le gaz de ville, vérifiez au préalable que le chauffage de votre maison sera joint au réseau de la ville, sans que cela ne nécessite des travaux.
Si vous choisissez le bois, vous devez résider dans une région forestière, disposer d’un jardin assez vaste et arboré. Ceci, pour pouvoir amasser et ranger les pellets. Il est aussi indispensable d’habiter à proximité de fournisseurs.
En optant pour le GPL, vous devez détenir les équipements indispensables pour le stockage du produit. Il en est de même en choisissant le fioul, vous devez posséder un bac pour le stockage.

Bien choisir sa chaudière

Bien avant d’acquérir une chaudière neuve, il convient de prendre en considération quelques critères. A elle seule, la chaudière n’est pas en mesure d’optimiser le confort thermique d’une demeure. Son action doit être combinée à une bonne isolation du logement afin d‘éviter les pertes inutiles d’énergie. Pensez également à évaluer votre consommation énergétique pour pouvoir déterminer la puissance attendue de votre appareil. En optant pour un modèle trop puissant, vous courez en effet le risque de voir votre facture flamber. Avant de finaliser votre achat, tenez en compte vos besoins en eau sanitaire et en chauffage. Pour ce faire, retenez le nombre de personnes vivant sous le même toit, la taille du logement et vos éventuels futurs projets de travaux.

Le prix d’achat d’une chaudière neuve

Le prix d’achat ainsi que les diverses dépenses de chauffage sont distinctes d’une demeure à une autre. La situation géographique, la superficie, l’isolation ainsi que le nombre d’occupants sont autant de critère à considérer. Les tarifs de chaudière seront donc, qu’on le veuille ou non, différents d’un foyer à un autre. Voici donc une approximation des coûts pour une résidence de 100 m² pourvue d’une chaudière de 25 à 35 kW, en incluant tout naturellement le crédit d’impôt en vigueur. Pour une chaudière gaz, l’investissement initial varie de 2000 à 5000 euros. Mettez de côté entre 3000 à 6000 euros pour la chaudière fioul et GPL. Pour la chaudière bois, celui-ci s’élève à 3000 ou 7500 euros, un crédit d’impôt de 25 % étant appliqué à ces tarifs. Les dépenses annuelles courantes d’abonnement, de consommation et de maintenance se chiffrent à 1000 à 1200 euros pour la chaudière gaz. Il faut considérer entre 1800 à 2100 euros pour un nouveau modèle de chaudière GPL. Prévoyez entre 1600 à 1800 euros pour la chaudière fioul et 900 à 1200 euros pour la chaudière bois.

source travaux

Back To Top