skip to Main Content

Prix des énergies : électricité, gaz, fioul, bois, propane

Prix Des énergies : électricité, Gaz, Fioul, Bois, Propane

Le prix des énergies varie beaucoup selon son type. Or, le chauffage est un besoin vital dont nous ne pouvons nous passer. Ainsi, suivant nos possibilités, nous alimentons le chauffage avec de l’énergie solaire, le bois (déchiqueté, granulés ou en bûches), le gaz naturel, le fioul, le GPL-propane et l’électricité. On vous dit tout.

Pour choisir l’énergie qui va alimenter nos pompes  à chaleur, les radiateurs, le poêle et la chaudière, le type de logement compte beaucoup. Tout comme vos besoins en chauffage et votre zone de résidence. Par ailleurs, comme le chauffage entre dans le cadre des aides comme le crédit d’impôt, la prime énergie, l’éco-ptz etc…cela allège les contraintes budgétaires. Toujours est-il qu’un bon choix s’impose en vue de faire des économies. 

Prix des énergies : quelle énergie pour mon chauffage ?

Plus de la moitié de la consommation des ménages est engloutie par le chauffage. C’est en effet l’un des pôles de dépense les plus conséquents, diminuant ainsi le pouvoir d’achat du foyer. Choisir l’énergie selon la dimension du logement constitue pourtant un choix stratégique pour bénéficier d’une source d’énergie plus économique. En effet, il y a des énergies à privilégier selon la taille du foyer. L’indétrônable électricité par exemple, convient parfaitement pour chauffer ou alimenter en eau chaude les petits logements n’excédant pas les 30 m2. L’astuce en plus est d’opter pour une tarification heures pleines et heures creuses. En effet, la facture d’électricité diminue beaucoup si on utilise les appareils ou le ballon d’eau chaude pendant les heures creuses. Les consommations annuelles seraient ainsi entre 5000 et 10 000 kWh, selon  la taille du logement.

S’agissant d’un logement en zone urbaine, il vaut mieux privilégier le gaz de ville. Comparé aux autres énergies et hormis le bois, le prix du gaz reste en effet le plus abordable pour les usages domestiques comme la cuisson ou le chauffage. Mais il faut encore choisir un gaz naturel. Notons qu’un raccordement à un réseau est nécessaire pour le gaz, et l’installation d’une chaudière pour le chauffage. En revanche, le fioul reste le meilleur allié des maisons à grande dimensions (au-delà de 100m2). Par contre, le bois et le fioul sont des choix économiques si la maison ne dépasse pas cette superficie. Les foyers plus modestes et non raccordés au réseau de gaz naturel pourront bénéficier du confort du gaz et faire des économies avec du gaz propane. Et dans le cas où la maison est dépourvue de cheminée, le poêle à bois combine facilité d’entretien et grande économie d’énergie. Son seul bémol est de devoir se procurer du bois ou des granulés et l’approvisionner. Notons également au passage que malgré le coût moins onéreux d’un poêle à bûches, son rendement sera moins important qu’un poêle à granulés. 

Prix des énergies : comparatif

Le prix des énergies est en constante évolution. Toutefois, il y en a qui s’avère beaucoup moins coûteux par rapport aux autres. 

Le bois

C’est actuellement l’énergie la moins chère du marché. Par conséquent, c’est le moyen le plus avantageux pour se chauffer. En plus de cela, les bûches et les granulés offrent une efficacité particulière dans cet objectif. Et avec leur bilan CO2 négatif, ce sont aussi des solutions écologiques. L’achat d’un poêle à bois varie entre 1000 et 20000 selon son modèle, et implique un ramonage annuel obligatoire. Son principal inconvénient est qu’il faut régulièrement approvisionner en bois votre système de chauffage. A 5,59€ pour le prix au 100 kWh PCI et 60 € pour l’entretien.

Le gaz naturel

¾ de la population sont actuellement raccordés au gaz naturel, notamment en zone urbaine. Et pour cause, non seulement c’est une solution pratique mais aussi très économique. Le raccordement est tarifé à 400 € et l’installation est une autre paire de manche, et varie d’un chauffagiste à l’autre. L’avantage est que le prix du gaz naturel au kWh est relativement faible. Ce qui fait que le chauffage au moyen d’un gaz naturel reviendra moins cher à long terme. Le gaz naturel est aussi plus écologique que le fioul. 6,49 € par 100 kWh PCI et 100€ pour l’entretien.

Le fioul

A défaut d’être raccordé au réseau de gaz naturel GRDF, le fioul est une bonne alternative. Il faut prévoir entre 1000 et 7000 € pour l’installation de la citerne, raccordement aux chauffages non compris. Selon vos préférences, vous pouvez installer la cuve à l’intérieur (10000 €) ou à l’extérieur, et hors sol ou enterrée. En outre, le fioul bénéficie d’un  prix avantageux comparé à l’électricité par exemple. Comptez environ 8,81€ pour le prix au 100 kWh PCI et 100€ pour l’entretien.

Le propane en citerne 

Il est possible de louer des citernes pour 200 €, et le contrat de location inclut alors l’entretien de la citerne mais pas de la chaudière. Mais pour l’installation d’une citerne de gaz propane, il faut compter environ 1000 à 3000 €. Vous pouvez installer la cuve dans le jardin ou dans le sol un peu plus loin que l’habitation et impérativement à l’extérieur. 13,98€ par 100 kWh PCI et 150€ pour l’entretien. Environ 152, 29€ par 100 kWh PCI si certifié Qualigaz.

L’électricité

A choisir en dernier recours car c’est le moyen de chauffage qui revient le plus cher chez nous. En plus, il détient le rendement de chaleur le plus faible en tant que moyen de chauffage. Les villes non raccordées au gaz sont souvent équipées de radiateurs électriques.Près de 17,93 € par 100 kWh PCI mais elle ne coûte rien en entretien vu qu’elle n’en a pas besoin.

Back To Top