fbpx
skip to Main Content

Prix de l’installation d’un système de chauffage

Prix De L’installation D’un Système De Chauffage

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Plusieurs paramètres doivent être considérés pour établir le montant des travaux pour l’installation d’un système de chauffage. Ainsi, vous devrez prendre en compte non seulement le type et la technologie de chauffage que vous voulez installer mais également la difficulté d’installation ou encore le fait que l’installation soit neuve ou constitue un remplacement.

 Pour une installation à neuf, le prix d’un système de chauffage dépendra en premier lieu du type de travaux nécessaires, ainsi que du type de chauffage que vous désirez installer. En effet, la mise en place d’une cheminée à foyer fermé (insert) raccordée sur un conduit de fumée déjà présent vous coûtera en moyenne de 900 € HT à 1 150 € HT  (comprenant 480 € HT de fournitures seules pour l’installation de 7 convecteurs de 750 à 120W et d’un chauffe-eau de 200L), alors qu’il vous faudra débourser pas moins de 8 000 € HT et jusqu’à 10 000 € HT pour un  chauffage central individuel au gaz avec production d’eau chaude sanitaire (incluant 4 500€ HT de fournitures seules pour l’installation d’une chaudière murale mixte et la pose de 7 radiateurs en acier).

L’installation d’un chauffage et d’une production d’eau chaude sanitaire électrique vous coûtera  4 000 € HT à 4 900 € HT en moyenne.  Ce prix comprend 1 600 € HT de fournitures seules pour l’installation de 7 convecteurs (entre 750 et 120W) et d’un chauffe-eau de 200L.

 Le type de chauffage une fois choisi, d’autres facteurs vont encore faire fluctuer votre facture. Ainsi, les écarts de prix cités précédemment pour un même type de chauffage sont causés par des différences dans les conditions techniques rencontrées pendant la durée des travaux, dans la puissance du chauffage à installer, du nombre de radiateurs, de la ventilation de la chaudière ou encore dans l’état des installations électriques préexistantes s’il s’agit d’un chauffage électrique. (cf: Prix installation chauffage)


 Plusieurs options supplémentaires peuvent encore s’ajouter à l’addition. Ainsi, pour le chauffage au gaz, il vous coûtera 600 € HT supplémentaires pour l’installation d’une chaudière à condensation, 3 300 € HT pour l’installation d’une chaudièreaux bûches bois, et 800 € HT supplémentaires pour l’installation de 7 radiateurs fonte d’aluminium. Dans les suppléments pour le chauffage électrique, il vous faudra compter 290 € HT par pièce supplémentaire, 1 100 € HT supplémentaires pour l’installation de panneaux rayonnants, ou 900 € HT de plus pour l’installation de radiateurs électriques à accumulation. Enfin, comptez 88 € HT de plus-value pour une entrée d’air par pièce supplémentaire pour la cheminée en foyer fermé.

 Une rénovation nécessitera en plus la dépose des installations existantes. Il est enfin important de noter que les travaux d’installation n’excèderont pas la semaine. Il suffit même de 3 jours pour installer un chauffage électrique ou par cheminée à foyer fermé.

Les chauffages aérotherme gaz : l’innovation au service de votre confort

Ces dernières années ont vu l’avènement d’appareils innovants comme l’aérotherme gaz. Si ce terme ne vous est pas encore familier, il s’agit d’un dispositif émettant de l’air chaud grâce à la convection, et à l’aide de l’énergie produite par la combustion. Sans recourir au fluide caloporteur, il fonctionne au gaz naturel ou gaz propane, et se dote d’une puissance variable.

S’avérant être une solution efficace contre la ventilation ou le gel, l’aérotherme gaz est notamment utilisé pour chauffer l’usine, un entrepôt, un atelier ou un vaste espace commercial, etc. Il se décline en un large choix de modèles, comme ceux vus sur exeltec.fr, mais globalement, on trouve 3 types d’aérotherme gaz.

Typologie

L’aérotherme dit « tout ou rien » qui intègre un thermostat, et via lequel la demande de chauffage est émise. Dès lors qu’il atteint la bonne température, il s’éteint. A la place du thermostat, une sonde en silicone émet la demande de chauffage d’un aérotherme à gaz modulant. Son débit de gaz ainsi que l’air de combustion sont réglables.

Une chaleur enveloppante et son allure de chauffe constituent ses atouts. Sa sophistication distingue l’aérotherme à gaz à condensation, grâce à laquelle il récupère l’énergie des particules du gaz de combustion. Opter pour un chauffage de type aérotherme gaz, c’est faire le choix d’un système de chauffage économique, ergonomique et rentable, avec un rendement de 104 %.  A part ces caractéristiques qui sont déjà plus qu’avantageuses, l’aérotherme gaz dispose également d’une excellente durabilité.

source travaux

 


Devis

Jusqu’A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Back To Top