skip to Main Content

Prix des chaudières gaz

Prix Des Chaudières Gaz

Le prix de l’acquisition d’une chaudière à gaz demeure assez conséquent. Découvrez les critères pour déterminer le budget requis pour l’achat de la chaudière, sa mise en place et son entretien.

Pourquoi acquérir une chaudière à gaz ?

La chaudière à gaz demeure la méthode de prédilection des ménages pour chauffer leur logement. L’appareil chauffe l’eau qui s’écoule dans un circuit de chauffage centrale. Il a également une fonction d’alimentation des radiateurs et des planchers chauffants. Déterminez votre choix en fonction de la rentabilité des modèles disponibles. Dans ce contexte, il faut noter que la chaudière à basse température génère 15 % d’économie tandis que la chaudière pulsatoire ou à condensation en génère 30 %. Le modèle le plus onéreux mais également le plus puissant est la chaudière à micro-cogénération qui permet de produire jusqu’à 80 % de l’électricité au sein d’une demeure. Certains modèles sur le marché permettent même de produire de l’eau sanitaire après adjonction d’un chauffe-eau.

Le budget nécessaire pour l’achat d’une chaudière à gaz

Un critère essentiel lors de l’établissement du budget utile pour l’acquisition d’une chaudière à gaz est le type de technologie adopté pour le dispositif. Il est en effet essentiel de définir le modèle recherché. Vous avez le choix entre une chaudière gaz à basse température, une chaudière gaz standard ou encore une chaudière gaz à condensation. Dans tous les cas, pensez à dresser un budget afin d’investir dans  un modèle convenant à vos besoins.
Pour une chaudière gaz de ville, prévoyez un budget compris entre 1500 euros et 6000 euros pour le matériel. Il faudra également un peu moins de 1000 euros tous les ans pour son entretien et votre consommation.
Si vous optez pour une chaudière au propane, les tarifs varient de 2000 euros à 7000 euros. Il vous faudra également compter 1800 euros tous les ans pour le ravitaillement en combustion. Pour une chaudière plus sophistiquée, prévoyez un budget de 2000 euros et jusqu’à 8000 euros si vous préférez les produits haut de gamme.

chaudiere prix

Le prix de la pose d’une chaudière à gaz

Le coût de l’installation de la chaudière à gaz varie en fonction du professionnel sollicité pour les travaux et de la prestation. Le prix dépend également du modèle de chaudière gaz à mettre en place mais également de sa complexité.
Pour une pose simple, prévoyez près de 1000 euros de frais. Il arrive que la pose nécessite des travaux supplémentaires. Il peut s’agir d’un embranchement au réseau de gaz de ville ou au circuit de chauffage central. Dans ces cas de figure, le coût d’installation peut monter jusqu’à 3000 euros. Si en plus, vous devez rajouter une ventouse à l’installation, 500 euros sont ajoutés aux frais. Pour jumeler votre dispositif de chauffage à un générateur d’eau chaude, prévoyez 500 euros en plus. Pour une pose en bonne et due forme, recourez aux services d’un plombier-chauffagiste expert et certifié « Qualigaz ». De cette façon, vous pourrez bénéficier d’un certificat de conformité.

L’importance de l’entretien d’une chaudière à gaz

Souvent négligé, l’entretien d’une chaudière à gaz constitue cependant une nécessité. Loin de constituer une contrainte, il contribue à maintenir les performances de l’appareil tout en garantissant sa longévité. Procéder à cette démarche tous les ans réduira aussi les risques éventuels de dysfonctionnement. En faisant appel à l’intervention d’un professionnel, vous limiter également de manière significative l’impact de la chaudière sur l’environnement.

Les subventions financières obtenues dans le cadre de l’achat d’une chaudière à gaz

A compter de 2012, la pose de certains types de chaudière à gaz est sujet à un crédit d’impôt développement durable. Cette mesure doit cependant être conforme à certaines clauses. Les chaudières gaz à micro-cogénération et à condensation vous permettront d’en bénéficier, à raison de 13 % sur le coût d’acquisition et d’installation. Pour des travaux effectués dans le courant de l’année 2012, il est possible d’adjoindre l’éco-prêt à taux zéro au crédit d’impôt. Auquel cas, il est impératif que votre revenu fiscal référentiel ne soit pas supérieur à 30000 euros pour l’année 2010.

source travaux

Back To Top